Maurin vida son verre en clignant de l’oeil: –fameux! dit-il


. Cet homme etait l’aventurier. Les plaines, dont la ville est environnee, sont fort accidentees, coupees de ravines, semees de monticules et fermees a l’horizon par des montagnes couvertes de neiges eternelles.

Bien, faites seller mon cheval et celui de don Carlos, nous vous rejoignons dans un instant. Et surtout ne fumez pas. J’ai reflechi, et cela change beaucoup. Je le vois, dit M. _ _Au pied de la montagne, sur les gazons ras des pelouses,–tel un blanc gypaete les ailes toutes grandes,–la villa se pose. Ce qu’il dit est vrai, mon pere, dit Antonia. nulle sentimentalite, un esprit clair et libre. Ah! monsieur! quel malheur de n’etre pas capable d’ecrire le roman d’un tel personnage! –Et qui vous en empeche? dit le prefet. Et tous, a pas prudents, s’approcherent. Dans le recoin le plus obscur, sous le parasol d’un grand polonia, les gazouillis des piverts se melaient au tintement de l’eau que l’urne d’une nymphe versait dans le petit bassin de marbre ronge de mousse et de jaunes lichens. . . Rinal_ etait un vieux chirurgien de la marine en retraite, tres savant, tres philanthrope, polyglotte et philosophe, qui, n’etant pas riche, avait choisi ce pays pour y vivre avec peu d’argent et y mourir en paix.

Don Melchior s’avancait a quelques pas en avant de sa troupe; son maintien etait froid et compasse, il faisait de vains efforts pour contenir la joie qu’il eprouvait de sentir enfin entre ses mains ses implacables ennemis.

Bien peu, en effet, mais quel est cet otage? –Vous-meme, repondit nettement le comte.

J’en suis sur. . Il est assez visible! fit-il.

C’est la regle de ce jeu tres special. J’ai connu trop tard celui-ci. Et il s’estime un tres chic type: des amours, des duels, du talent et une complete indifference pour les hochets de gloire. L’enfant regardait le monsieur. Et pour la finir, combien? dit Maurin. Eh! dit-il a part lui, les choses pourraient tourner autrement que ce cher don Adolfo ne le suppose. Ou attend-on le lion d’Afrique? a l’abreuvoir, pardi! Et a l’abreuvoir ils ont pris Maurin! Que faire a present, sinon attendre? J’avais une femme, elle est morte.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.